One Nation Under CCTV


One Nation Under CCTV


One Nation Under CCTV est une œuvre de street art de Banksy, peinte à Londres en 2008 et effacée au bout d'un an, de façon controversée.

Description

L'œuvre est une peinture murale de 7 m, peinte au pochoir sur le mur aveugle d'un immeuble du Royal Mail du centre de Londres. Elle comporte la phrase « One Nation Under CCTV » peinte en blanc en lettres capitales, à raison d'un mot par ligne. En bas, sur la droite, un enfant, portant un haut rouge à capuche et monté sur une échelle, semble peindre le « T » de « CCTV » à l'aide d'un rouleau à peinture. À gauche, un policier filme la scène. Un chien est agenouillé à ses pieds.

La phrase « one nation under CCTV » signifie littéralement « une nation sous vidéosurveillance » (« CCTV » étant l'abréviation de « closed-circuit television », « vidéosurveillance ») ; il s'agit probablement d'un jeu de mot avec l'expression « one nation under God » (« une nation sous l'autorité de Dieu »), présente dans le serment d'allégeance au drapeau des États-Unis. La peinture est par ailleurs située à gauche d'une caméra de vidéosurveillance.

Historique

L'œuvre est peinte en . Un groupe contacte un jour le Royal Mail au sujet de travaux nécessitant d'être effectués sur l'un des murs et obtient finalement l'autorisation de monter un échafaudage afin de les réaliser. Six jours plus tard, l’échafaudage est démonté et l'œuvre est ainsi révélée. Elle est peinte dans le style de pochoir de l'artiste urbain Banksy.

En , le conseil municipal de la Cité de Westminster déclare que l'œuvre est un graffiti et qu'en conséquence, le mur sur laquelle elle s'appuie doit être repeint,,. Le conseil spécifie explicitement que Banksy, malgré sa réputation, n'a pas plus le droit de peindre des graffiti qu'un enfant ; selon Robert Davis, membre du conseil, accepter [cette peinture] revient à autoriser les graffiti dans tout Londres. L'œuvre est finalement recouverte en .

Il ne s'agit pas de la première œuvre d'art urbain controversée de Banksy : à Londres, Bristol ou Liverpool, d'autres graffitis ont été effacés. Certains ont cependant été conservés : à Bristol, sur Park Street, le conseil municipal vote en 2009 la conservation de Well Hung Lover (en), une œuvre représentant un homme nu, pendu par la main à la fenêtre de sa maîtresse tandis que son mari le recherche.

Annexes

Liens internes

  • Banksy
  • Street art

Références

  • Portail de Londres
  • Portail de l’art contemporain

One Nation Under CCTV


Langue des articles



Quelques articles à proximité