Belle-Église


Belle-Église


Belle-Église est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie

La commune est desservie par la gare de Bornel - Belle-Église sur la ligne ligne de Paris à Beauvais. Cette gare est située sur la commune de Bornel.

Hameaux et écarts

Belle-Église est constituée de quatre hameaux : Montagny-Prouvaire, Landrimont, Gandicourt et Plantoignon.

Hydrographie

Elle se situe dans la vallée de l'Esches, qui la traverse. Autrefois existaient sur le territoire communal deux moulins à eau.

Climat

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique altéré » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Il s’agit d’une zone de transition entre le climat océanique, le climat de montagne et le climat semi-continental. Les écarts de température entre hiver et été augmentent avec l'éloignement de la mer. La pluviométrie est plus faible qu'en bord de mer, sauf aux abords des reliefs.

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-2000. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat complétée par des études régionales prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Pontoise - Aero », sur la commune de Boissy-l'Aillerie, mise en service en 1946 et qui se trouve à 20 km à vol d'oiseau,, où la température moyenne annuelle est de 10,9 °C et la hauteur de précipitations de 638,3 mm pour la période 1981-2010. Sur la station météorologique historique la plus proche, « Le Bourget », sur la commune de Bonneuil-en-France, dans le département du Val-d'Oise, mise en service en 1920 et à 30 km, la température moyenne annuelle évolue de 11,2 °C pour la période 1971-2000 à 11,6 °C pour 1981-2010, puis à 12,1 °C pour 1991-2020.

Milieux naturels

La commune comprend trois bois classés "espaces boisés classées à conserver", qui sont : le bois Chevalot, 10 ha, le bois de Saint-Just de 10 ha et le bois de Montagny.


Urbanisme

Typologie

Belle-Église est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,. Elle appartient à l'unité urbaine de Bornel, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes et 5 426 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue,.

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris dont elle est une commune de la couronne. Cette aire regroupe 1 929 communes,.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (76,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (78,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (59,4 %), forêts (18,3 %), zones agricoles hétérogènes (16,8 %), zones urbanisées (3 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (2,5 %).

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Toponymie

Son nom a évolué de Belaglisa en 1164, Bertetela, Bera-Ecclesia en 1190, Bella-Ecclesia en 1214.

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Belle-Montagne.

Histoire

Le 19 juin 1944 eu lieu la bataille de Ronquerolles, en limite des communes de Ronquerolles, Bornel, Belle-Église et d'Hédouville, entre un petit groupe de résistants français et les troupes d'occupation et de répression allemandes de la Sicherungs-Regiment 6, évaluées à trois bataillons, soit de 800 à 1 000 hommes. Sur 17 résistants arrêtés par les Allemands, 11 sont fusillés à L'Isle-Adam et 2 sont déportés,,,,,.

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

La commune se trouve dans l'arrondissement de Senlis du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la deuxième circonscription de l'Oise.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Neuilly-en-Thelle. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Méru.

Intercommunalité

La commune faisait partie de la communauté de communes du pays de Thelle, créée en 1996.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, le préfet de l'Oise a publié en octobre 2015 un projet de nouveau schéma départemental de coopération intercommunale, qui prévoit la fusion de plusieurs intercommunalités, et en particulier de la communauté de communes du Pays de Thelle et de la communauté de communes la Ruraloise, formant ainsi une intercommunalité de 42 communes et de 59 626 habitants,.

La nouvelle intercommunalité, dont est membre la commune et dénommée provisoirement communauté de communes du Pays de Thelle et Ruraloise, est créée par un arrêté préfectoral du qui a pris effet le .

Liste des maires

Giuseppe Zanotti

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006.

En 2018, la commune comptait 608 habitants, en diminution de 3,03 % par rapport à 2013 (Oise : +1,44 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,1 %, 15 à 29 ans = 15,3 %, 30 à 44 ans = 24,6 %, 45 à 59 ans = 22,1 %, plus de 60 ans = 16 %) ;
  • 50,5 % de femmes (0 à 14 ans = 23,7 %, 15 à 29 ans = 14,6 %, 30 à 44 ans = 23 %, 45 à 59 ans = 24 %, plus de 60 ans = 14,6 %).

Enseignement

Les Belle-Eglisiens disposent d’une école, d’un centre périscolaire avec cantine, garderie, et centre de loisirs pendant les vacances.

Culture

La commune dispose d'une bibliothèque municipale.

Manifestations culturelles et festivités

La Fête de l'attelage, dont la 12e édition a eu lieu en avril 2016, organisée par les Attelages des Vieux Chariots de Belle-Eglise, l’association pour la Sauvegarde de l’Environnement de Belle-Eglise (SEBE), Pomme Cidre et Traditions de Belle-Église et les Go West Dancers de Bornel.

Économie

La commune ne compte plus, en 2016, de commerces de proximité. Ses activités sont constituées par l'hôtel 4 étoiles du Château Saint-Just, le restaurant gastronomique La grange de Belle-Église (une étoile au Michelin en 2016) et une société d’agencement, de menuiserie, et de mobilier.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Église Saint-Martin de Belle-Église, rue des Écoles : Contrairement à ce qu'annoncent ses élévations extérieures dénuées de caractère, c'est un édifice d'une surprenante complexité, qui n'est que le résultat des agrandissements et remaniements successifs depuis la fin du XIIe siècle. Seulement la base du clocher roman de la fin du XIe ou du premier quart XIIe siècle subsiste d'origine. Elle se caractérise par sa voûte en berceau, sa grande profondeur et ses murs très épais. Le reste du chœur et de ses deux collatéraux est gothique. Il n'y a guère deux travées analogues, et la plupart des styles architecturaux sont représentés. Cependant, la plupart des travées a été bâtie avec grand soin, et l'architecture des parties orientales est tout sauf rustique. L'on trouve même des éléments remarquables par leur qualité, telles que les voûtes à six branches d'ogives du chœur et du croisillon nord avec leurs supports, ou par leur originalité. L'édifice n'est pas protégé au titre des monuments historiques, mais plusieurs éléments de son mobilier et quatre vitraux le sont en revanche.
  • Château de Saint-Just, en dehors du village, sur la RD 923 en direction de Chambly : appelé d'abord hôtel de Villiers, le château prend son nom définitif avec l'arrivée d'Oudin de Saint-Just en 1450. C'est une construction des XIIe, XIVe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Le château a appartenu successivement aux Villiers, aux Montmorency par alliance en 1415, aux Saint-Just par acquêt en 1450, aux Mérard de Saint-Just par acquêt en 1751, aux marquis de Persan, au général Servan de Gerbey puis aux comtes de Ribes par acquêt en 1826.
Avec son parc de 14 hectares, le château Saint-Just est en 2016 un hôtel 4 étoiles.

Personnalités liées à la commune

Sophie Thalmann, conseillère municipale de Belle-Église[Quand ?] et animatrice tv, Miss France 1998 et son mari le jockey Christophe Soumillon

Héraldique

Voir aussi

Articles connexes

  • Liste des communes de l'Oise
  • Église Saint-Martin de Belle-Église
  • Gare de Bornel - Belle-Église

Liens externes

  • Site de la mairie
  • Belle-Église sur le site de l'Insee

Notes et références

Notes

Références

  • Portail de l’Oise
  • Portail des communes de France

Belle-Église


Langue des articles




Quelques articles à proximité