Crouy-en-Thelle


Crouy-en-Thelle

K-WAY

Crouy-en-Thelle est une commune française située dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France.

Géographie

Voies de communication

La commune est traversée par la D 92 reliant Creil à Chambly et empruntée quotidiennement par 2 500 véhicules. Le projet de déviation de cette route pour contourner le village, envisagé depuis 2011 et dont le coût était évalué à 13 millions d'euros, est gelé en 2015 par la nouvelle majorité du conseil départemental de l'Oise.

Climat

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole. En 2020, la commune ressort du type « climat océanique altéré » dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Il s’agit d’une zone de transition entre le climat océanique, le climat de montagne et le climat semi-continental. Les écarts de température entre hiver et été augmentent avec l'éloignement de la mer. La pluviométrie est plus faible qu'en bord de mer, sauf aux abords des reliefs.

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-2000. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat complétée par des études régionales prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. Ces changements peuvent être constatés sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Senlis », sur la commune de Senlis, mise en service en 1959 et qui se trouve à 19 km à vol d'oiseau,, où la température moyenne annuelle est de 10,7 °C et la hauteur de précipitations de 724,6 mm pour la période 1981-2010. Sur la station météorologique historique la plus proche, « Le Bourget », sur la commune de Bonneuil-en-France, dans le département du Val-d'Oise, mise en service en 1920 et à 29 km, la température moyenne annuelle évolue de 11,2 °C pour la période 1971-2000 à 11,6 °C pour 1981-2010, puis à 12,1 °C pour 1991-2020.


Urbanisme

Typologie

Crouy-en-Thelle est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris dont elle est une commune de la couronne. Cette aire regroupe 1 929 communes,.

Occupation des sols

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (85,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (85,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (80,3 %), zones urbanisées (8,1 %), forêts (6,7 %), zones agricoles hétérogènes (4,9 %).

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui).

Toponymie

Le lieu était dénommé Cotira Villa en 640, puis Croi en 1282.

Histoire

Ce village dépendait initialement du comté de Beaumont, puis incorporé dans la baronnie de Persan. Le roi Philippe le Bel l'intégra dans le domaine royal 1286.

Au XIXe siècle et au début du XXe siècle, l'activité économique du village consistait notamment la fabrication de boutons en poils de chèvre, et comprenait un moulin à vent, et d’une passementerie. En 1826, trois manufactures de boutons de soie qui employaient 330 ouvriers étaient implantées dans le village.

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

La commune se trouve dans l'arrondissement de Senlis du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la deuxième circonscription de l'Oise.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Neuilly-en-Thelle. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Chantilly.

Intercommunalité

La commune faisait partie de la Communauté de communes du pays de Thelle, créée en 1996.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, le préfet de l'Oise a publié en octobre 2015 un projet de nouveau schéma départemental de coopération intercommunale, qui prévoit la fusion de plusieurs intercommunalités, et en particulier de la communauté de communes du Pays de Thelle et de la communauté de communes la Ruraloise, formant ainsi une intercommunalité de 42 communes et de 59 626 habitants,.

La nouvelle intercommunalité, dont est membre la commune et dénommée provisoirement communauté de communes du Pays de Thelle et Ruraloise, est créée par un arrêté préfectoral du qui a pris effet le .

Liste des maires

Politique environnementale

Les eaux usées du village sont traitées depuis 2011 par la station d’épuration intercommunale du syndicat intercommunal d'assainissement du Plateau du Thelle, située au Mesnil-en-Thelle. Le syndicat regroupe Neuilly-en-Thelle, Ercuis, Crouy-en-Thelle, Morangles, Fresnoy-en-Thelle et Mesnil-en-Thelle et a délégué la gestion de l'installation à Suez Eau France (anciennement Lyonnaise des eaux).

Giuseppe Zanotti Luxury Sneakers

Population et société

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007.

En 2018, la commune comptait 1 106 habitants, en diminution de 0,09 % par rapport à 2013 (Oise : +1,44 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (12,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,4 % contre 48,4 % au niveau national et 49,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,9 %, 15 à 29 ans = 15,1 %, 30 à 44 ans = 25,8 %, 45 à 59 ans = 22,5 %, plus de 60 ans = 11,7 %) ;
  • 49,6 % de femmes (0 à 14 ans = 21,2 %, 15 à 29 ans = 17,2 %, 30 à 44 ans = 23,4 %, 45 à 59 ans = 24,8 %, plus de 60 ans = 13,3 %).

Enseignement

Le village compte une école, dénommée Nicolas-Le Brun, qui, en 2016, scolarise 126 d'enfants dont 75 déjeunent à la cantine. Un équipement périscolaire de 420 m2 est construit en 2016 en face de l’église et de la mairie annexe et permet de remplacer une cantine devenue inadaptée et facilite l'organisation des l’organisation des TAP (temps d’activités périscolaires).

Culture

Une bibliothèque existe au village, ouverte le mardi après-midi.

Santé

La commune accueille la résidence Les Cèdres pour personnes âgées dépendantes, qui s'est doté en 2016 d’un jardin thérapeutique de 600 m2 pour l’unité protégée « Alzheimer ».

Manifestations culturelles et festivités

  • Brocante du village le 8 mai.
  • Bourse motos pièces, organisée par les Free Bikers Group, dont la 9e édition a eu lieu le .

Économie

Le village compte en 2016 quelques commerces et services de proximité, tels que boulangerie, bar-tabac et une coiffeuse à domicile. Des artisans y sont également implantés (plombier, maçon, peintre en bâtiment, serrurier, une agence évènementielle pour professionnels et particuliers).

Une entreprise de tôlerie et chaudronnerie est également implantée dans le village.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Crouy-en-Thelle ne compte aucun monument historique sur son territoire. On peut néanmoins noter :

  • Église Saint-Jean-Baptiste, rue de Précy (RD 92) / rue du Puits-Saint-Jean :
Elle se présente comme un édifice essentiellement gothique flamboyant, dont le plan rectangulaire à trois vaisseaux, avec un clocher-porche précédant la nef, masque une réalité beaucoup plus complexe.
Le chœur est en effet d'origine roman, et conserve deux voûtes d'ogives des années 1130 / 1140 qui comptent parmi les plus anciennes du département. Dans le vaisseau nord, les trois dernières voûtes sont de style gothique rayonnant. Si ces éléments, ainsi que les réseaux flamboyants de la plupart des fenêtres, sont d'un intérêt incontestable, la reprise en sous-œuvre de la plupart des grandes arcades sans égards pour l'esthétique de l'espace intérieur, et l'installation de voûtes d'ogives factices et de clés de voûte néo-gothiques au XIIe siècle, n'ont pas valu à l'église Saint-Jean-Baptiste un classement aux monuments historiques à ce jour.
Néanmoins, les élévations extérieures sont aujourd'hui restaurées et bien mises en valeur,,.

Personnalités liées à la commune

  • Nicolas Le Brun, sculpteur du XVIIe siècle, né à Crouy-en-Thelle, père de Charles Le Brun, premier peintre de Louis XIV,.
  • Zoum Walter (1902-1974), artiste peintre née à Ixelles (Belgique). Elle s'installa définitivement à Crouy-en-Thelle en 1946. Le Musée départemental de l'Oise de Beauvais l'accueillit dans ses collections et lui consacra une exposition rétrospective en 1995.

Voir aussi

Articles connexes

  • Église Saint-Jean-Baptiste de Crouy-en-Thelle
  • Liste des communes de l'Oise

Liens externes

  • Page sur la commune sur le site de la communauté de communes

Notes et références

Notes

Références

  • Portail de l’Oise
  • Portail des communes de France

Crouy-en-Thelle


Langue des articles



PEPE JEANS

Quelques articles à proximité