Bernes-sur-Oise


Bernes-sur-Oise


Bernes-sur-Oise est une commune française située dans le département du Val-d'Oise, en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Bernois.

Géographie

Description

Bernes-sur-Oise est une commune périurbaine de l'unité urbaine de Persan - Beaumont-sur-Oise et de l'Aire urbaine de Paris, située dans la vallée de l'Oise, à une distance orthodromique de 33 km au nord de Paris.

Une partie l'aérodrome de Persan - Beaumont se situe sur le territoire communal. Il accueille un groupement d'initiation au parachutisme sportif et ascensionnel ainsi qu'une piste ULM.

Communes limitrophes

Bernes-sur-Oise est limitrophe de : Beaumont-sur-Oise, Persan et Bruyères-sur-Oise (dans le département du Val-d'Oise) ainsi que Le Mesnil-en-Thelle et Morangles (dans le département voisin de l'Oise).

Hydrographie

Le sud du territoire communal est limité par l'Oise, affluent de la Seine.

Plusieurs points d'eau se trouve dans la commune, dont un grand étang.


Urbanisme

Typologie

Bernes-sur-Oise est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee,,,. Elle appartient à l'unité urbaine de Persan-Beaumont-sur-Oise, une agglomération inter-régionale regroupant 6 communes et 37 634 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue,.

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris dont elle est une commune de la couronne. Cette aire regroupe 1 929 communes,.

Toponymie

Le lieu est cité pour la première fois en 797 dans un acte de donation du comte Theubald à l'abbaye de Saint-Denis, puis dans une charte de 820 sous le nom de « Bagerna ».

Baierna en 1110, Baerna en 1122, Baenna en 1223, Baenne.

Le nom provient du gaulois bagina, forêt de hêtres, ou de bago, hêtre, accompagné du suffixe italo-celtique -erna et du cours d'eau éponyme.

Histoire

Le territoire de la commune est occupé depuis l'Antiquité, comme l'atteste la découverte d'un cimetière gallo-romain.

Seigneurie des Beaumont au XIIe siècle, le village vit essentiellement de la viticulture. Il abrite une importante commanderie de l'Ordre du Temple au XIIIe siècle, jusqu'à la destruction de l'ordre par Philippe le Bel. Les chevaliers de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem leur succédent alors.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le village est détruit à 95 % par les bombardements américains, du fait de la proximité de la base aérienne 218 Persan-Beaumont, un terrain d'aviation militaire utilisé par l'armée d'occupation entre 1943 et 1945 et offre la physionomie des villages reconstruits d'après-guerre.

En 2021, Bernes-sur-Oise et la commune voisine de Bruyères-sur-Oise sont choisies pour y construire la future seconde maison d'arrêt du Val d'Oise, suscitant une résistance des habitants qui s'organisent en créant un collectif d'opposition.

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

Rattachements administratifs

Antérieurement à la loi du 10 juillet 1964, la commune faisait partie du département de Seine-et-Oise. La réorganisation de la région parisienne en 1964 fit que la commune appartient désormais au département du Val-d'Oise et à son arrondissement de Pontoise après un transfert administratif effectif au .

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de L'Isle-Adam de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place du Val-d'Oise, elle intègre en 1967 le canton de Beaumont-sur-Oise. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, cette circonscription administrative territoriale a disparu, et le canton n'est plus qu'une circonscription électorale.

La commune fait partie de la juridiction d’instance, de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise,.

Rattachements électoraux

Pour les élections départementales, la commune fait partie depuis 2014 du canton de L'Isle-Adam

Pour l'élection des députés, elle fait partie de la première circonscription du Val-d'Oise.

Intercommunalité

Bernes-sur-Oise est membre de la communauté de communes du Haut Val-d'Oise, un établissement public de coopération intercommunale 'EPCI) à fiscalité propre créé fin 2004.

Tendances politiques et résultats

Lors des élections municipales de 2020, la liste menée par Olivier Anty remporte l'élection dès le premier tour, devançant avec 55,75 % celle menée par le maire sortant, Jean-noël Poutrel, qui obtient 44,24 % lors d'un scrutin marqué par 48,34 % d'abstention.

Liste des maires

Collection James Bond 007

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007.

En 2018, la commune comptait 2 718 habitants, en augmentation de 4,54 % par rapport à 2013 (Val-d'Oise : +3,67 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Enseignement

Bernes-sur-Oise est situé dans l'académie de Versailles.

La ville possède 3 établissements dont 2 écoles et un collège[Quand ?].:

  • École :
    • École maternelle du Bois Perrot
    • École élémentaire des Ajeux
  • Collège :
    • Collège Pierre-Perret

Sport

La commune présente de nombreux clubs et associations sportives (pétanque, badminton, football, arts martiaux...) et dispose de multiples équipements sportifs.

Le Bruyères Bernes US Municipal est une union sportive de football passée avec la ville de Bruyères-sur-Oise.

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

  • Église Saint-Denis, carrefour Georges-Brassens : l'église du XIIIe siècle a été détruite par les bombardements de 1944. Elle fut remplacée à partir de 1951 par un édifice d'architecture moderne au style épuré à nef unique, bâti sur les plans de l'architecte Paul Koch. La nouvelle église possède un haut clocher carré de pierre. À l'intérieur, elle abrite une vierge en pierre du XIVe siècle et une statue en pierre de saint Roch du XVIe siècle. La rosace (vitrail) est une œuvre du peintre Jean Weinbaum (1926-2013).

Personnalités liées à la commune

Bernes-sur-Oise au cinéma et à la télévision

  • 1955 : À la manière de Sherlock Holmes d’Henry Lepage
  • 1966 : Paris brûle-t-il ? de René Clément
  • 2007 : L'Affaire Ben Barka téléfilm de Jean-Pierre Sinapi

Héraldique

Voir aussi

Articles connexes

  • Liste des communes du Val-d'Oise

Liens externes

  • Site de la mairie
  • « Dossier complet : Commune de Bernes-sur-Oise (95058) », Recensement général de la population de 2017, INSEE, (consulté le ).
  • « Bernes-sur-Oise », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, .
  • « Bernes-sur-Oise » sur Géoportail.

Notes et références

Notes

Références

  • Portail du Val-d'Oise
  • Portail des communes de France

Bernes-sur-Oise


Langue des articles



Quelques articles à proximité